Accueils

La Grande Horloge • Fani Carenco

DES FLEURS DANS TA BOUCHE

Des fleurs dans ta bouche est une pièce sur l’adolescence, sur ce passage délicat avant l’entrée dans la vie d’adulte, ce terrain vague avec ses propres règles, sa violence et ses petites joies.

A l’origine du projet : des rencontres avec des adolescents, en atelier d’écriture, en entretiens filmés. Des échanges autour de leurs premiers amours. Les souvenirs des quinze ans de l’autrice en écho à ceux d’une jeunesse actuelle, entre codes communs et fossés virtuels.

Pour beaucoup d’adolescentes, l’innocence des premiers émois se trouve confrontée à une violence du groupe, d’une classe de collège, d’un groupe de filles « populaires », ou d’un petit ami éconduit. Entre jalousie et moquerie, peut-on encore être amoureuse aujourd’hui ? Comment se construit-on à 15 ans, quels événements nous constituent ? Quelle est la part de responsabilité de notre famille dans nos errements intimes ? Peut-on se soustraire à notre éducation ? Le monde extérieur, politique, social, joue également un rôle dans cette construction.

Face à la famille et au monde des adultes : les amis et les premiers émois amoureux, les premières expériences sexuelles, les bonnes surprises et souvent les grosses déceptions. Tout au long de notre vie nous transporterons dans nos bagages ces échecs et ces joies adolescentes, nous les répéterons régulièrement, plus ou moins consciemment. Ces valises s’ouvriront par mégarde aux hasards d’une rupture, d’une rencontre, ou d’une chansons à la radio.

Cie Alphageste • Jessie Chapuis

LE LOUP

Nous cherchons à interroger la « crise de la sensibilité » définie par Baptiste Morizot « comme un  appauvrissement de tout ce que nous pouvons sentir, percevoir, comprendre, et tisser comme relations à l’égard du vivant. »
Esoé part en forêt et décide de ne pas revenir, mais de l’autre côté du fleuve : qui l’attend ? Quel est ce reflet, vivant, en rien humain et qui semble être son âme des temps originels ?
“Tout est blanc. Tout est devenu blanc. Partout. À perte de vue. Le plat et le relief se mélangent. On ne sait s‘il y a des roches, de l’herbe, des arbres, de l’eau. La neige partout. Comme une voile de bateau. Je commence à frissonner, et je pense à mes vêtements. Je dois marcher plus vite, rien ne doit se refroidir, plus vite, mes pieds ne doivent pas se refroidir pour avancer. Mes pieds ne doivent pas geler. Et c’est mon objectif. Mon premier objectif de cette longue traverse. J’ai marché sans savoir ce qu’il y avait devant, oubliant ce qu’il y avait derrière. La première fois depuis des heures, des jours, des mois, des années peut- être. Je porte mon objectif, il n’est pas à perte de vue, dans l’horizon, la brume et le ciel, il n’est pas sous mes pieds, dans l’antre et le souvenir, il est mes pieds. Mes pieds pour marcher. Je suis mes pieds.”

le Loup, Jessie Chapuis

 

Collectif Deux Dents Dehors • Raphaël Guetta

LOVE AND MONEY

de Dennis Kelly

C’est l’histoire d’un couple, et de sa lutte face au consumérisme. Non. C’est plutôt l’histoire d’un homme qui ferait tout pour celle qu’il aime. Non. En fait, c’est l’histoire de la solitude d’un monde “en phase de cynisme terminal”. Pourtant, même dans un monde régi par le capital, il n’y a pas d’histoire d’argent sans histoires d’amour. En bonne tragédie inversée, Love and Money nous plonge immédiatement au cœur des solitudes contemporaines : Kelly y mêle paroles intimes et organiques aux paroles publiques, directes, universelles, et fait jouer devant nous, l’air de rien, les mécaniques du capitalisme dans toute leur horreur.

Cie Doré

DANS LA FARINE INVISIBLE DE L’AIR

Pièce pour 5 clowns.
Sur une musique originale de FIXI.
Cinq clowns. C’est le début d’une multitude… Un groupe… une bande… un chœur ! Cinq clowns enfarinés traversent la vie.
Vie magique où le mystère naît d’un confetti, la catastrophe d’un bout de ficelle. Où les objets ont un sens. Où chaque chose est un morceau du monde.
Monde à prendre à bras le corps, avec enthousiasme ou perplexité.
Les clowns livrés à eux-mêmes feront ce qu’ils pourront, agitant leurs bras, leurs pieds et leurs cheveux

Mathilde Paillette

TROU

Concert Conte // Chanson Hip Hop

Paillette est une fille, une femme, un être libre, vivant et joyeux. Elle a une chatte qui s’appelle Sindy. Celle-ci se fait écraser brutalement devant ses yeux par une grue. Paillette se retrouve dans un océan de larmes, duquel jailli la grosse Sirène, Soutien sans faille, chimère de son enfance. Cette dernière va l’accompagner sur le chemin tortueux de la résilience, Et l’aider à réparer sa chatte Sindy.

TROU s’articule autour des compositions de Mathilde Paillette.
De la chanson mignonne et innocente au rap incisif et percutant, la textualité des morceaux occupe la première place.
Difficile de définir le genre musical emprunté dans ce spectacle. La musicalité est surtout un support à la traversée organique et vocale des deux comédiennes.

Nageurs de nuit • Roxane Borgna

DANS LE DÉSERT, L’ESPOIR

Je suis actrice et metteuse en scène de théâtre dans ce monde de 2020, face aux ravages du capitalisme auxquels nous assistons je m’interroge : quelle compréhension du monde nous permettrait d’endiguer une telle violence ?
Il s’agit de questionner notre rapport contemporain au monde de redéfinir notre condition humaine actuelle.
Je propose «une performance-philosophique» à travers les pensées radicales de philosophes et avec un groupe d’acteurs, chanteurs, danseurs. Je crois que l’Art possède le pouvoir de percuter notre monde pour l’emmener à se transformer. Nous traverserons des fleuves de pensée inconnus.

Ce sera un afflux de perspectives, des torrents de mots, un concert de voix à travers les textes de Benoît Bohy-Bunel / le Collectif Crise et Critique / Edgar Morin / Roswitha Scholz / Hannah Arendt / Bertolt Brecht / Walter Benjamin / Jon Fosse / Simone Weil / Grisélidis Réal / Groupe Krisis

ÉCOUTE • MŒBIUS • JONATHAN MOUSSALLI

Pièce audio autour du thème de la foi.

Nous nous réunissons autour d’une hypothétique pièce sonore. C’est du moins avec ce préalable, considérant l’espace audible comme premier (peut-être exclusif), que nous abordons un travail d’écriture dont la question essentielle, à ce jour, serait : la foi.
Quelque chose nous manque. Quelque chose encore doit s’extraire de la masse compacte du silence.
A travers un dialogue dont on ne sait quelle voix est humaine, entre les murmures d’une déclaration inachevée, dans les trous sans fond des mots, nous écouterons.

Warm Up

Warm Up, c'est un "festival dans le festival". Avec ce rendez-vous, depuis quatre ans, le Printemps des Comédiens ouvre une fenêtre sur les créations en cours de compagnies au travail. Différentes structures culturelles du territoire ont pris le parti, en dépit de l'annulation du Printemps, de le proposer aux publics à la rentrée, pour continuer à provoquer ces échanges si fertiles autour de projets artistiques, particulièrement ancrés dans le réel cette année.

Read More