Représentations publiques

Françoise Dô

JUILLET 1961

Warm Up - Printemps des Comédiens 2021 Un spectacle où se mêlent les notes et les mots. Comme un écho venu de cette année 1961 où l’Amérique, déjà remplie de tensions sociales et ethniques, pleine de désirs de consommations et de liberté, n’avait pas encore explosé.

Read More

ENSAD Montpellier • Gildas Milin

MON CORPS C'EST LE MONDE

Auteur, acteur, metteur en scène, directeur de l'ENSAD de Montpellier et du Hangar Théâtre, Gildas Milin a écrit pour les comédiens issus de l’ENSAD une fiction sur le terrorisme écologique.

Read More

Jaha Koo

The Hamartia Trilogy – Cuckoo

Printemps des Comédiens 2021 En vidéo, en musique, ou en cocasse compagnie d’un autocuiseur, le performeur sud-coréen entrelace des fragments de sa trajectoire personnelle et des extraits de la grande Histoire pour dresser un subtil portrait de la société coréenne.

Read More

Jaha Koo

The Hamartia Trilogy – The History of Korean Western Theatre

Printemps des Comédiens 2021 En vidéo, en musique, ou en cocasse compagnie d’un autocuiseur, le performeur sud-coréen entrelace des fragments de sa trajectoire personnelle et des extraits de la grande Histoire pour dresser un subtil portrait de la société coréenne.

Read More

Jaha Koo

The Hamartia Trilogy – Lolling & Rolling

Printemps des Comédiens 2021 En vidéo, en musique, ou en cocasse compagnie d’un autocuiseur, le performeur sud-coréen entrelace des fragments de sa trajectoire personnelle et des extraits de la grande Histoire pour dresser un subtil portrait de la société coréenne.

Read More

François Gremaud & Victor Lenoble

PIÈCE SANS ACTEUR(S)

Printemps des Comédiens 2021 François Gremaud et Victor Lenoble imaginent une pièce de théâtre sans acteurs exclusivement fondée sur leur dialogue, dans un jubilatoire questionnement de la disparition par l’absurde de l’humain au plateau.

Read More

Cie Les Perles de Verres • Béla Czuppon

L’ÉLAN DE L’AUTRE

Rencontre professionnelle autour de la traduction

Notre proposition s’appelle « L’élan de l’autre » et non pas « L’élan vers l’autre ». L’acte de traduction cherchant à capter et accueillir le souffle et l’énergie (poétique) d’une autrice ou d’un auteur étranger, cet accueil de la langue de l’autre déplace la nôtre. Et c’est heureux : faite de croisements et de contiguïté avec d’autres, toute langue est enrichie de vitalités allogènes.
Au-delà même de la traduction, nous souhaitons pendant ce temps de rencontre expérimenter les écarts et tenter des déplacements générés moins par le sens des mots que par leur sensualité rythmique, la richesse de leurs couleurs ou des paysages qu’ils chantent.
Avec :
– Daniel Lühman (traducteur littéraire français, s’intéressant également à la danse, à la chorégraphie en espace public et aux interactions possibles entre texte et mouvement)
– Tomislav Zajec (auteur croate)
– Karine Samardžija (traductrice du croate au français)
– Reyhan Özdilek (traductrice, actrice, danseuse et metteure en scène turque)
– David Léon (auteur français)
– Béla Czuppon (directeur artistique de la Compagnie Les Perles de Verre, anime La baignoire – lieu des écritures contemporaines de Montpellier)
– Florence March (professeur de théâtre et traductrice)

ENSAD Montpellier • Bérangère Vantusso

COMPRENDRE LA VIE

d’après un texte de Charles Pennequin

“Tous les matins, je me lève et je suis mort de rire”. Dans une scénographie minimaliste mettant en valeur le jeu des interprètes, Bérangère Vantusso rend hommage à l’écriture unique de Charles Pennequin, à la fois drôle et grinçante, impitoyable à l’égard de nos croyances. Une expérience singulière, intime et sensible.

Comprendre la vie, comprendre la mort, comprendre la société, comprendre l’amour… Et si nos illusions pouvaient paradoxalement commencer à se dissoudre dans les plis du jeu théâtral, au sens ludique et mécanique, et à l’appui de marionnettes ? Bérangère Vantusso a conçu sa mise en scène avec les acteurs de la promotion 2020 de l’ENSAD de Montpellier comme un projet “d’anthropologie poétique”, lequel place le spectateur dans le rôle d’un anthropologue à qui il appartient de créer des liens entre des fragments pour voir se développer une approche du monde sans concession et sans repère définitif, une pensée vitale et urgente d’une génération qui va «droit dans le mur mais tête haute». Avec une adresse au public très simple, donc d’autant plus délicate, qui casse les codes du théâtre – même s’il y a du théâtre bien sûr, et aussi du clown, de la marionnette, il y a de la fanfare et toute la poésie protéiforme de Pennequin – Bérangère Vantusso invente une parole scénique kaléidoscopique. Les voix sont comme des corps qui se rencontrent, se quittent, interfèrent et s’entrechoquent, tandis que les corps, entre hors champ à vue et cavité autorisant les disparitions, forment et délitent des compositions graphiques dans l’espace, en une alternance de phases picturales et de phases toniques, jusqu’à atteindre une étonnante introspection collective, d’un nous qui se regarde de plus près, de l’intérieur, un nous avec et non face au public.

La NOUR

MEKTOUB

Mektoub, c’est un seule-en-scène multi-personnages mi-standup de cirque, mi-chant sous la
douche, mi-danse expérimentale et mi-makrouds de ma Mima.
Des formes, des femmes, une femme : boule à facettes aux multiples ipséités. Tantôt blédarde,
tantôt lascarde ou encore chanteuse-philosophe du dimanche , sorte de journée portes ouvertes au
cœur d’une trentenaire qui questionne ce dont elle hérite et ce dont elle s’acquiert, ce dont elle a
honte et ce dont elle est fière. Une odeur de menthe fraîche embaume l’atmosphère, un cerceau y
défie les règles métaphysiques. Un corps qui parle de 1001 manières ; une spirale éternelle en quête
d’amour-propre et de lumière. Auto-fiction poéticomique, aux couleurs d’ici et là-bas, récit intime,
éclectique : comme un hommage à tout ce qui compose notre Soi erratique.

La NOUR est une jeune compagnie polymorphe et pluridisciplinaire, basée à Toulouse. Son travail s’axe principalement autour des thématiques de l’Être et du Soi, avec Soi et avec l’Autre.
L’Autre e(s)t son regard, Toi mon miroir.

La compagnie a été fondée fin 2018 par Mounâ Nemri dans le but de porter cette première création longue, Mektoub. Avant cela, deux formes courtes on été tournées : Echolalies d’une licorne albinos de 2014 à 2016, puis TIGERBALM depuis 2016 (encore en diffusion). C’est en 2018 que commence la création de Mektoub, au sein de l’année d’insertion professionnelle du Lido.

La NOUR est une compagnie portée par Kyrielle Création, avec Christine Sabrié à l’administration.