Cie C’est pas faux • Léa Henry & Jeanne Robbe

LES DAMES QUI PÈTENT

Du XVème siècle au XVIIIème siècle, le système de représentation des genres était inscrit par l’épistémologie religieuse.
Depuis le XVIIIème siècle, celui-ci est inscrit par l’épistémologie scientifique, qui prône la binarité de genre : masculin ou féminin.
Cependant la science a été et est au service de l’expansion du capitalisme qui a inventé une hiérarchie des pouvoirs. Ce système de pouvoir a établi un régime de la différence sexuelle et un régime de l’hétérosexualité politique.
A partir des années 70, des féministes ont questionné les représentations scientifiques de genre. Elles ont fait une déconstruction du travail de la science.
Le spectacle “Les Dames qui Pètent” a la volonté de perpétuer cette déconstruction de la binarité. En utilisant des tabous liés aux injonctions sociales de la norme de genre, le spectacle veut remettre en question notre système de représentations unique.
Léa et Jeanne se veulent engagées et transgressives à travers le rire, la réflexion et la poésie du corps. Elles veulent être inclusives en donnant vie à des nouveaux champs de pensées, à des nouveaux imaginaires de représentations du monde.


Plus d’informations sur la compagnie

télécharger le dossier de présentation


• Résidence de recherche •

Du 8 au 13 février 2021

De et avec Léa Henry & Jeanne Robbe
© Mymy Lauffer / Zoé Fatus Rieser / Julie Cherki

Partager sur les réseaux sociaux