PROMOTION 2022 ENSAD Montpellier • Cartes – Blanches
Deuxième série de répétitions en vue des créations en octobre 2021 au Hangar Théâtre.

Étienne Caloone – KIIL

Kiil
« J’ai vu-verrai tout cela… Je l’ai touché ! Nul besoin de fermer les yeux, il fallait tendre la main. Mais vous étiez trop occupé à vous caresser le ventre pour avoir ne serait-ce que l’idée de caresser le monde là-bas, et je ne parle pas de votre “grand-sommeil” à l’emporte pièce ! Je ne veux pas de votre rêve avec code, uniforme et soumission, et puis les pieds nus froids sur le marbre des salles communes ça me file des rhumes. Cet horizon qui se ferme là-bas, je l’ouvrirai. J’inventerai des pays, des terres, des feuilles, et jusqu’aux histoires qu’on se raconte dans les foyers qui germinent au-delà d’ici et partout à la fois. On parle d’un lieu, dans les écrits, à l’Ouest, où la terre n’est pas encore crée. On dit qu’elle évolue en fonction des sentiments de celui qui s’y trouve. Et il s’y crée des collines, des mers, des montagnes, des gouffres, devant nous, seuls, notre paire d’yeux à nous. J’irai, moi, cligner des yeux là-bas. Il paraît qu’on y meurt aussi parfois…»


Mélanie Helfer – HIÉRARCHIE

« Elle est partie avec lui et elle a rien dit
Elle est partie et elle nous a laissé toute sa merde
Il m’a dit votre appartement de merde
Mais moi j’lui dis j’tai pas demandé d’aller dedans
Il était bien content de l’avoir il travaillait pas

J’pense que l’autre il paye la maison et elle
Elle paye tout l’reste pi elle du coup elle a pas une flèche
C’te grosse con tellement elle est con. »

Fanny Barthod et Stan Dentz-Marzin – TITRES PROVISOIRES : NAVIGATION TO NOWHERE // J’AI PEUR DE NE PAS ME SOUVENIR DE TOUT CE QU’ON S’EST DIT ICI CE SOIR

« Un homme se met en route pour un lieu qu’il ne connaît pas. Un autre revient. Un homme arrive dans un lieu sans nom, sans indication pour lui dire où il est. Un autre décide de revenir. Un homme écrit des lettres de nulle part, depuis l’espace blanc qui s’est ouvert dans son esprit. Les lettres n’arrivent pas à destination. Les lettres ne sont jamais envoyées. Un autre part à la recherche du premier. Le second ressemble de plus en plus au premier, jusqu’à être, lui aussi, aspiré par la blancheur. Un troisième se met en route sans espoir d’arriver jamais quelque part. Il erre. Il continue d’errer. Tant qu’il reste au royaume de l’œil nu, il continue d’errer. »
– Paul Auster, Espaces Blancs

C’est quoi un non-lieu ? Est-ce que quelqu’un a déjà été dans un lieu qui n’existe pas ? Est-ce que ça existe quelque part sur la terre, un lieu qui n’existe pas ? Où faut-il aller pour aller dans un lieu qui n’existe pas ?
Est-ce que c’est là où vont les morts, les gens qui disparaissent ?
Est-ce qu’on arrête d’exister soi-même en allant dans un lieu qui n’existe pas ?
On est toujours forcément situé quelque part. On est toujours quelque part. Même ailleurs, c’est quelque part. Il n’y a jamais de notre naissance à notre mort un seul minuscule tout petit instant où nous ne sommes pas quelque part.
Peut-être que les personnes qui disparaissent essaient de trouver un lieu où elles ne sont plus quelque part.


Du 12 au 24 juillet 2021

• Résidence de Recherche •


Avec
Fanny Barthod, Léïa Besnier, Pierre Bienaimé, Laurence Bolé, Adeline Bracq, Étienne Caloone, Théophile Chevaux, Stan Dentz-Marzin, Claire Freyermuth, Camille Grillères, Noémie Guille, Mélanie Helfer, Guilhem Logerot, Théotime Ouaniche

Partager sur les réseaux sociaux