Étienne Caloone

NIKKI,
COUP DE FUSIL

Depuis toujours ils habitent Roubaix. Mais ils n’ont pas vécu la même ville. La géographie les sépare dans le temps et l’espace, même s’ils se réunissent de temps en temps dans le lit trop petit qu’il a gardé de sa chambre de gosse. Le père d’Augustin a du patrimoine. Celui de Nikki n’existe pas. Sa mère croit beaucoup. Celle de Nikki n’en a plus le temps. Il y aurait bien ses sept frères mais ils sont éparpillés un peu partout comme les derniers morceaux d’une carrosserie après l’accident. Elle, vend des fleurs. Lui, vend des montres.

Ils se sont connus au Lycée et aujourd’hui il ne reste plus grand chose de leur histoire – mais le savent-ils seulement ? Et c’est parce que le seul moyen pour redonner un peu de vigueur à un projet qui s’essouffle c’est de le confronter aux autres, que Nikki accepte un dernier repas en compagnie de la famille d’Augustin. Là, depuis toujours et aujourd’hui encore, elles est à la fois l’objet d’une fascination vulgaire et d’un dégoût religieux. Il n’y a que l’ami de la famille qui est différent, le préparateur de couleur, celui qu’on ne remarque pas même s’il vient tous les jours et qui semble regarder tout cela comme de l’extérieur, sans y prendre tout à fait part.

Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’avec toutes les petites précautions des rituels culinaires et sur la grande table toute pleine de napperons-nénuphars, c’est elle que la famille a prévu de dévorer après l’avoir éparpillée aux quatre coins de la pièce. Et parce que le seul moyen pour résister à la dévoration qui s’est préparée pour elle depuis sa naissance de l’autre côté du boulevard, c’est de l’exprimer. Nikki serre les poings, s’éclaircit la gorge et c’est maintenant que les fusils sont chargés que les têtes vont tomber. Cela s’annonce plein de couleur et très sanglant. Comme la vie.

 

À PROPOS DE LA COMPAGNIE

C’est au cours de leur formation au Cours Florent que Christian Schweda assiste Étienne Caloone à la création sa première première pièce Tempo du Ragazza, inspiré du Decameron de Boccace. Après l’aventure de L’oiseleur, une farce en un acte traitant des rapports du pouvoir à son image et représentée au Festival d’Aurillac en 2019, ils se retrouvent dans le cadre des cartes blanches de l’ENSAD et du Hangar Théâtre pour la création de Kill en 2021 mettant en scène les comédiens de la promotion 2022 du conservatoire national supérieur d’arts dramatiques de Montpellier dans une épopée écrite et mise en scène par Étienne Caloone. Après leur formation à l’ENSAD, Stan Dentz, Adeline Bracq, Théophile Chevaux et Claire Freyermuth les rejoignent au sein de la Compagnie de la Case Fantôme pour la création de leur dernière pièce Nikki, coup de fusil, une tragi-comédie punk inspirée des travaux de Bourdieu et de l’œuvre de Nikki de Saint-Phalle.

 

Du 24 au 28 octobre 2022
• Résidence de création •

Écriture et mise en scène :
Étienne CALOONE
Avec
Stan DENTZ,
Christian SCHWEDA,
Théophile CHEVAUX
Claire FREYERMUTH

 

Crédit photo : FlikR

 

Partager sur les réseaux sociaux